1920-secret-lady
Dr. Implant Capillaire
Dr. Implant Capillaire

Votre conseiller capillaire

Greffe capillaire : les secrets des cliniques

Table des matières

Soyons honnête, le monde de la chirurgie esthétique est loin d’être celui des bisounours ! Bien que médicalisés, les cliniques, instituts ou centres (leurs noms varient selon leurs équipements) sont de vraies entreprises avec un objectif simple et clair : générer un maximum de profits.

Même si le médecin pratique lui-même l’intervention et qu’il est en profession libérale, vous vous doutez bien que pour une intervention d’implants capillaires vous pourrez laisser votre carte vitale à la maison. En effet, aucune des interventions ne sera prise en charge par la sécurité sociale. 

Dans la greffe capillaire vous êtes un patient mais SURTOUT un client, ce qui signifie campagne marketing, stratégie commerciales etc…tout pour appâter le client.

En soi, ce n’est pas si grave, car cela ne veut pas dire que les services sont mauvais.

Le but de cet article est de vous éclairer sur certains points avant de vous lancer avec un établissement. En effet, vous n’êtes pas spécialiste en greffe capillaire et pouvez passer à côté de détails importants, passer à côté de l’essentiel. 

Voici donc, ci-dessous, les 4 grands points à bien prendre en compte avant de vous lancer :  

 

1. Le nombre de greffons nécessaire pour une intervention réussie

Vous remarquerez, si vous faites réaliser plusieurs devis, que le nombre de greffons ou cheveux nécessaires pour recouvrir votre zone dégarnie, peut varier considérablement d’un devis à l’autre.

Il y a plusieurs explications possibles

1 – Le nombre de cheveux nécessaires est volontairement haut, afin que vous vous disiez que plus il y a de cheveux greffés, meilleur sera le résultat.

Dans la plupart des cas, le nombre de cheveux annoncé sur le devis ne sera finalement pas prélevé le jour de l’intervention, car pas du tout nécessaire …Ou dans le pire des scénarios, vous serez trop prélevé, ce qui causera des dommages irréversibles sur votre zone donneuse. 

2 – Le nombre de cheveux annoncé sur le devis est bas car le praticien est incapable d’en implanter davantage en une séance. 

3 – Le nombre de cheveux annoncé sur le devis est bas pour que le prix soit abordable, et ce, au détriment de la qualité de la greffe. 

3900 greffons ne sont pas nécessaires pour corriger une petite alopécie.  

On ne corrige pas une calvitie importante avec 800 greffons. 

Des patients nous ont transmis certains devis avec ce genre d’absurdités!!

4 – La technique utilisée fait également varier le nombre de greffons nécessaires

Avec la technique dite “CHOI”, le stylet injecteur rend la greffe plus fastidieuse, le nombre de greffons prélevés et implantés en une séance est donc moins important.

Avec la technique dite de “FUE traditionnelle” ou “FUE Saphir”, l’opération est beaucoup plus rapide, ce qui explique la promesse d’implantation d’un nombre de greffons plus important. La Turquie est championne en FUE SAPHIR.

Lire l’article : les différentes techniques de greffe capillaire

En conclusion, en ce qui concerne le nombre de greffons annoncés sur les devis des différentes cliniques, n’hésitez pas à demander à votre interlocuteur de justifier leurs propositions. 

Il n’est pas normal d’avoir un devis à 4000 greffons et un autre à 1800 pour la même alopécie, il y a forcément une explication, et ce n’est pas à vous de la chercher.

2 Les cicatrices 

Il est souvent promis un résultat “sans cicatrices”. 

Or la greffe de cheveux, crée des micro cicatrices, leur visibilité dépend de la technique utilisée pour l’extraction. 

Lors d‘une greffe capillaire on extrait les follicules avec un “Punch”, littéralement un mini foret, ce qui laisse logiquement une trace.

Lorsque que l’on vous prélève 2000 follicules (ou greffon), il vous restera donc 2000 traces de cette extraction sur la zone donneuse. Il vous sera conseillé par la suite de vous laisser au moins 0.3 mm de cheveux pour cacher ces traces.

Elles ne sont en aucun cas invisibles, elles sont discrètes et camouflées. Si vous rasez à blanc votre zone donneuse, pour un super degradé par exemple, les traces de l’intervention deviendront visbibles. 

Pour la zone receveuse, c’est différent.

La technique dite de “FUE traditionnelle” demande de petites incisions afin d’y insérer les greffons. Même si ces incisions sont minimes, elles existent ! 

Quand les incisions sont faites de façon grossière, trop rapidement, nous pouvons vous assurer que ces incisions ne sont plus si “invisibles” que ça, surtout à la lumière du jour en plein soleil.

Néanmoins, elles peuvent effectivement être invisibles à l’œil nu, si le travail a été réalisé avec délicatesse et les lames les plus fines existantes. Les lames SAPHIR sont idéales si toutefois elles sont bien utilisées.

Pour la technique dite “CHOI”, une injection directe sans incision est réalisée, les traces sont donc d’autant plus discrètes. Même si une micro cicatrice due à l’injection existe, elle est pour le coup impossible à déceler à l’œil nu, et ce, même en pleine lumière.

3 Mais qui opère?

Il est courant dans le monde de la greffe capillaire que les patients rencontrent le praticien pour la première fois le jour de l’intervention.

Certains médecins effectuent l’intervention eux même mais le cheminement des instituts spécialisés peut être différent :

  • Vous réalisez une consultation avec une personne qui est plus souvent commerciale qu’autre chose, vous recevez votre devis puis venez vous faire opérer.
  • Avec les cliniques étrangères, les échanges, à distance avec un “coordinateur”, se font généralement par mail, visio ou whatsapp.

Vous avez un devis, mais qui va vous opérer ? Cette question est essentielle!

Si c’est un médecin, alors on doit vous donner son nom avant l’opération. 

Si c’est une équipe médicale composée de techniciens, alors on doit vous dire sous la responsabilité de quel médecin. Un médecin doit impérativement être présent dans les locaux pour intervenir en cas de besoin. C’est sa responsabilité qui est engagée lors de votre opération. 

Une greffe capillaire est un acte chirurgical, un médecin doit être responsable de votre intervention.

Les techniciens peuvent être très bons et parfois meilleurs que les médecins eux-mêmes car ils pratiquent tous les jours. En effet, souvent les meilleurs praticiens ne sont pas médecins, mais simplement techniciens spécialistes en greffe capillaire.

Dans tous les cas, vous devez demander qui réalisera l’intervention et sous la responsabilité de quel médecin. 

4 Le suivi post Opératoire 

“Greffons garantie à vie”, “Greffons garanti 30 ans”, « Garantie écrite sur chaque greffon »…..

Voici les promesses mises en avant un peu partout sur internet ! 

Si les greffons ont étés implantés correctement, ils repoussent dans leur nouvelle forme et ne tomberont plus. En effet, les greffons prélevés sur la couronne hippocratique ne tombent pas une fois greffés, le fait de garantir cela revient à garantir qu‘une voiture neuve va rouler !

Concentrez-vous sur comment va se passer le suivi-post opératoire et durant combien de temps.

Les 6 mois qui suivent l’intervention de transplantation de cheveux à Paris vont vous prendre de l’énergie : le miroir sera votre meilleur ami, vous allez passer des heures à observer les étapes et surtout la repousse, et ainsi vous poser 1000 questions. Vous aurez donc besoin d’échanger avec votre praticien ou votre centre pour vous rassurer. Vous devez donc demander clairement comment se passent les échanges après l’opération.

Après une greffe capillaire, un bilan tous les 3 mois est nécessaire. Il doit être réalisé avec l’équipe médicale afin de vérifier que tout va bien.

Il arrive que certains patients, pour leur suivi post opératoire, n’aient qu’une adresse mail pour s’entretenir avec leur équipe médicale.

Pour les cliniques étrangères, même réputées, vous ne pourrez jamais raccourcir la distance entre vous et le pays où vous avez réalisé l’intervention. Veillez à sélectionner un institut réactif et contactez d’anciens patients afin de vous assurer qu’ils ont bénéficié d’un suivi satisfaisant. 

Pour les cliniques en France, c’est un peu différent : avec pignon sur rue, il leur sera difficile de ne pas vous répondre. Même si la clinique est à Paris et vous à Marseille, il est toujours possible de faire un aller retour dans la journée en TGV.

Nous espérons que tous ces précieux conseils vous aideront à faire votre choix en toute conscience et vous diriger vers les bons praticiens.  

OU si vous avez toujours un doute, vous pouvez aussi tout simplement réaliser un bilan sur notre site en 1 minute, pour être mis en contact avec des cliniques sérieuses du réseau docteurcheveux.fr et qu’elles vous accompagnent dans votre reconstruction capillaire.  

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email