10 solutions pour cacher sa calvitie
Dr. Implant Capillaire
Dr. Implant Capillaire

Votre conseiller capillaire

10 solutions pour cacher sa calvitie

Table des matières

Comment cacher sa calvitie ?

Voici 10 astuces que vous pouvez utiliser différemment selon l’avancement / type de perte de cheveux et vos préférences personnelles.

 

1 – Rasez tout !

C’est la solution la plus utilisée parce que la plus simple. C’est aussi la plus radicale. Elle s’adresse aux hommes et aux femmes. C’est courant chez les hommes mais plus délicat pour les femmes car rares sont celles qui assument de se raser le crâne.

Ici 2 manières de procéder. Soit on rase complètement avec un rasoir manuel ou électrique, soit on utilise une tondeuse avec ou sans sabot. Dans un cas comme dans l’autre, c’est une manière de « cacher en montrant » (comme disait Pierre Bourdieu à propos de la télévision).

Moi c’est ma méthode depuis de nombreuses années. La première fois ça fait bizarre. Il y a un temps d’adaptation.

Sensation étrange au toucher et l’œil qui accroche car ni soi, ni l’entourage n’a encore l’habitude de cette nouvelle tête sans cheveux. Ca peut ne pas plaire. Ca peut aussi ne pas vous aller selon la forme du crâne et du visage. Et si vous avez la peau claire ou peu foncée, il va falloir quelques jours pour que le cuir se tanne et prenne la même couleur que le reste du crâne…

Avantages : On gagne du temps. Ca rajeunit. La chevelure devient très facile à entretenir et à coiffer. Une tondeuse ou un rasoir ne coûtent pas très cher. Fini le shampoing, gel, etc. C’est plutôt bien accepté dans la société de manière générale.

Inconvénients : Les cheveux repoussent (même sur les chauves). Il faut réitérer l’opération souvent pour garder son crâne d’oeuf. Attention aux coups de soleil : crèmes et chapeaux en tous genres bienvenues. Si vous êtes vraiment dégarni au naturel, gardez à l’esprit que (à moins de vous raser le crâne complètement) on verra quand même que vous vous tondez parce que vous êtes chauve, surtout si vos cheveux sont noirs ou foncés…

2 – Portez un chapeau ou quelque chose qui couvre la tête.

Casquettes, chapeaux, bonnets, foulards… ce n’est pas le choix qui manque aussi bien pour les hommes que pour les femmes.

Ca peut être très agréable de porter quelque chose sur la tête, mais à l’intérieur, il faudra souvent se découvrir…. C’est une solution plus ponctuelle que durable. A un moment ou un autre, il faudra soit assumer son crâne dégarni, soit consulter pour envisager des solutions durables.

Avantages : Grand choix de modèles, de formes et de couleurs (voir sur amazon). On peut l’adapter au contexte, à la saison, etc.

Inconvénients : On ne peut pas rester couvert partout… notamment dans les lieux fermés.

3 – Essayez la mèche rabattue.

C’est une technique qui a le mérite d’exister. Elle peut vous rassurer en vous donnant le sentiment que vous cachez bien votre absence de cheveux.

En réalité, elle sera souvent flagrante. A moins de mettre 3 tonnes de gel, le moindre coup de vent ou un mouvement brusque de la tête sont autant d’événements imprévisibles qui risquent de vous démasquer…. Provoquant parfois l’ironie, le cynisme voire la raillerie.

Cette solution pourra donner de vous l’image de quelqu’un qui n’assume pas (ou qui fait du grand nawak…). Mais si ça vous convient, assumez le et jouez en ! Si au contraire, ça vous met mal à l’aise mais que vous préférez ça que de montrer votre crâne dégarni, pourquoi ne pas envisager une autre solution?

Avantages : C’est une coiffure vraiment originale que porte très peu de gens. On a l’impression d’avoir des cheveux par tout sur le crâne (dépend de la longueur de mèches et du niveau de calvitie).

Inconvénients : Faut que les cheveux soient suffisamment longs pour être rabattus. Moins on a de cheveux et plus c’est flagrant. Faut assumer le risque de se faire démasquer et que ce soit mal interprété.

4 – Mettez de la poudre ou du spray colorant pour cheveux

Il existe de nombreuses solutions cosmétiques pour densifier, colorer ou donner une impression de volume aux cheveux. Si vous regardez la télé, vous savez très bien qu’on est en permanence bombardé de publicités pour tel ou tel produit « révolutionnaire » et de mises en scène qui nous vantent les mérites de la toute dernière molécule / découverte / procédé qui va redonner à vos cheveux de l’éclat / de la couleur / de la santé / du hype, etc….

Si vous êtes tenté par ce type de solution, regardez du côté des poudres pour Cheveux. C’est à tester. Tout en gardant à l’esprit que c’est du ponctuel et que c’est contraignant au quotidien.

Avantage : Ca masque bien le crâne si vous n’êtes pas trop dégarni et que vous choisissez la bonne teinte.

Inconvénients :  A réitérer tous les jours. Ca prend un peu de temps et si vous êtes limite niveau budget, ça va vous coûter cher à force d’en racheter et d’en racheter.

5 – Portez une perruque ou un toupet.

Je suis sûr que vous y avez pensé et que vous avez aussi votre opinion sur la question. Qui dit cacher sa calvitie, dit perruque, toupet, extensions ou postiches. C’est une industrie florissante. Plus il y d’humains, plus il y a de chauves. C’est d’une logique implacable.

Si toutes les solutions proposées jusque là ne vous conviennent pas, pourquoi ne pas s’intéresser en profondeur à cette option. Cheveux synthétiques ou naturels, on en trouve dans toutes les couleurs, longueurs, textures. On peut vous la faire sur mesure.

En dépit des photos illustrant mon propos, sachez que c’est souvent indétectable mais il y a toujours le risque que ce soit visible.

C’est une solution courante pour les situations temporaires. Certains dispositifs de fixation par clipsage ou collage vous éviteront le désagrément de les voir tomber.

Sur le fond, c’est (là encore) un choix personnel. Certaines personnes ne supportent pas l’idée de porte les cheveux d’un-e autre… A discuter avec des perruquiers et des professionnels du secteur. Si c’est pour un usage longue durée, il vous faudra 2 perruques.

Avantages : Indétectable ou alors difficilement pour les modèles de qualité.

Inconvénients : Peut coûter cher. Vient avec son lot de contraintes (coiffage, entretien, maintenance, etc).

6 – Tatouez ou peignez-vous le crâne.

Ces dernières années, il y a une tendance pour le micro tatouage du crâne. Gardez à l’esprit qu’en général un tatouage c’est à vie.

Quand vos cheveux repousseront ou qu’ils changeront de couleur (blanc, gris) et si votre peau est claire, ça donnera peut être des résultats bizarroïdes. Encore trop tôt pour le dire, vu que c’est une solution qui n’a que quelques années. Parlez-en autour de vous avant de vous lancer.

Si vous pensez que la nature a peur du vide et que vous aimez les tatouages, pourquoi ne pas sortir le grand jeu. Tout en gardant à l’esprit que les tatouages visibles, notamment sur le crâne, peuvent être mal perçus par certains. Là aussi parlez en autour de vous, notamment avec les tatoueurs reconnus. Ils ont l’habitude de ce genre de questions.

Certaines calvities sont temporaires. Liées à un traumatisme (accident, défiguration, déformation) ou un traitement médical lourd (cancer bien évidemment). Si vous êtes réticent face aux perruques et tatouages, il peut être amusant et relaxant de se peindre le crâne pour se taper des bonnes barres de rire. Ne pas oublier d’immortaliser le moment en prenant des photos, vidéos…

Avantages : Ca dépend du type choisi. Les tatouages c’est quand même rigolo et jolis si le tatoueur est bon. La peinture peut s’enlever. Ce genre de transformation corporelle suscite le questionnement chez les autres (une forme de miroir sur l’humain, la société, les arts, etc).

Inconvénients : Les gens vont mater votre crâne… Si vous voulez cacher votre calvitie, pas sûr que ça fonctionne. Impossible de savoir si ça vous plaira encore dans 10, 20 ou 30 ans.

7 – Consultez un dermatologue ou un médecin spécialisé !

Si ça vous pose de graves problèmes au quotidien (image de soi, confiance en soi, vie relationnelle, problème de santé), en plus de vous informer par vos propres moyens, vous devriez envisager de consulter des personnes dont c’est le métier.

Ils peuvent vous proposer de multiples solutions adaptées à votre situation
– Accompagnement personnalisé en fonction de votre âge, sexe, de vos antécédents médicaux et de votre style de vie.
– Types de shampoings.
– Nutrition, alimentation ou compléments alimentaires (biotine, vitamines, saw palmetto).
– Médicaments à ingérer à base de Finastéride (Propecia) via une ordonnance médicale.
– Médicaments sans ordonnance et applications topiques à base de Minoxidil (Regaine, Foligain, Alopexy, Alostil).
– Port d’une perruque ou de postiches.
– Micro-tatouage ou chirurgie capillaire via transplantation de cheveux (voir histoire de la greffe de cheveux).

En plus de l’oreille attentive qu’ils vous porteront, ils sauront vous éclairer et vous orienter.

Avantages : Conseil, suivi et remédiation personnalisée.

Inconvénients : A moins de mal choisir son interlocuteur, il n’y a pas d’inconvénient. Certains traitements peuvent coûter cher ou devenir un rituel quotidien obligatoire.

8 – Mixez les solutions

On peut distinguer la calvitie commune (androgénétique) des autres formes de calvitie (pelade, trichotillomanie, accident, suite de traitement, etc). La calvitie androgénétique est la forme la plus répandue. Le processus de perte de cheveux est continu. Il s’étale sur une période plus ou moins longue : quelques années, plusieurs dizaines d’années. Si on ne fait rien, il ne s’arrête pas. Le cheveu se miniaturise et finit par ne plus repousser.

Ce qui laisse suffisamment de temps pour « tester » plusieurs solutions avant de trouver celle qui colle le mieux à soi et à son équilibre personnel selon le contexte social environnant.

Se raser, mettre une perruque, porter un couvre-tête, essayer les poudres pour cheveux, voire greffe ou traitement médicamenteux, faire un travail sur soi, etc, etc… Il y a de quoi faire.

Avantages : Vous deviendrez un pro sur ces questions. Vous en saurez plus que 99% des gens sur ce qu’on peut faire ou ne pas faire.

Inconvénients : Le tatouage ou la greffe peuvent être considérés comme des solutions définitives. Il faut mûrir son choix avant de se lancer.

9 – Vivez caché ! Ne sortez plus de chez vous !

Si aucune de ces solutions ne vous convient, vivez cachés. Ne sortez plus ! Peut être qu’un jour le clonage de cheveux deviendra effectif…

Evidemment, cette solution est 100% cynique.
Si ce problème vous bloque au point d’avoir peur de vous montrer en public, appelez d’urgence à l’aide.
Ne restez pas seul.
Consultez.
Parlez.
Communiquez
.
Le mutisme ne vous aidera pas.

Si vous en arrivez là, le problème n’est pas vos cheveux, mais ce qu’il y a sous les cheveux.  On a tous des coups de mous, personne n’est parfait, on peut toujours mieux faire, on a tous des regrets, des remords, etc, etc… Inutile de vous dresser une liste détaillée pour vous convaincre de revenir vers la pensée positive et l’auto-persuasion. Au fond de vous, vous savez que ce n’est pas une bonne solution.

Avantage : Aucun. A force de se retrouver face à soi même en permanence, on tourne en rond et on n’avance pas.

Inconvénients : Imaginez ce qu’en pensent les gens qui comptent pour vous. Demandez aux gens qui vous aiment ce qu’ils en pensent. Faites le maintenant !

10 – Assumez là! Ayez confiance en vous!

Solution la plus sage et la plus logique. La calvitie n’est pas une maladie. Ce n’est pas une tare. Celui qui vous dit ça est un menteur ou un ignorant.

Si ça vous travaille tant, posez vous ces questions :

– Etes-vous prêt à passer votre vie comme une quête sans fin pour y trouver un remède ?

– Si vous pensez que c’est une question d’argent, alors comment se fait-il qu’il y ait de nombreux chauves parmi tous les fortunés de la planète ?

– Saviez vous qu’en Europe et en Amérique, on compte 10% d’hommes chauves par dizaine d’années (20% des hommes dans la vingtaine ont ce type de problème, 30% pour les trentenaires, 40% pour les quadra, 50% pour les quinquas, etc) ?

Au delà de tout l’imaginaire social et symbolique associé aux cheveux, leur seule fonction est biologique. C’est une protection thermique. Ils nous protègent du froid ou du soleil. Rien de plus.

C’est sûr qu’avoir une belle coupe de cheveux, c’est joli. Mais citez-moi une seule personne qui vous dira qu’elle n’a aucun problème avec ses cheveux. Même les mieux lotis en ont. C’est une question de point de vue : l’être pour soi, l’être pour autrui. Il n’y a rien de plus subjectif. C’est comme de décrêter ce qui est beau, ce qui est laid. Y’a-t-il vraiment des critères communs à tous ou qui ont valeur de lois ou de références pour chacun d’entre nous ? Moi j’en doute, mais vous êtes libre de penser le contraire.

Si vous avez d’autres solutions, proposez les en commentaires. Si vous avez une opinion quelconque à ce sujet, faites en profiter les autres.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email